Souvent imaginés seulement pour les professionnels, les massages sportifs sont tout aussi important pour les amateurs !

Ils permettent entre autre une préparation physique ainsi qu’une meilleure récupération.
Alors, pourquoi s’en priver ?

 

Les bienfaits du massage :

Le massage détient divers avantages. Pour commencer, il évite les courbatures du lendemain qui apparaissent lorsque les toxines générées par l’effort physique ne sont pas éliminées. De plus, il renforce le système immunitaire et entretien l’harmonie corporelle en améliorant le sommeil.

Le massage sportif détient aussi la faculté de détendre votre corps fatigué par l’effort. En effet, vous retrouverez plus vite toute votre vivacité, et serez donc d’attaque pour vous remettre au sport dès le lendemain ! Enfin, Il prévient et limite les blessures, ce qui est très pratique lorsque l’on fait du sport quotidiennement!
Et, parce qu’après l’effort vient toujours le réconforte : le massage apporte une sensation de bien-être et de détente alors pourquoi pas en profiter ??

Les différents massages :

L’effleurage consiste à des allers-retours rapides et peu appuyés : Il permet d’élever la température musculaire et d’augmenter la circulation sanguine comme c’est le cas avec le massage lymphatique.

Un peu plus fort et intense, ce deuxième massage se base sur les grandes masses musculaires : à l’aide des pouces et de la paume de mains, faites pénétrer l’huile en profondeur à l’aide de la force et de la lenteur des mouvements. Cela permet de mobiliser les tissus et de lever les spasmes. Le muscle est donc traité profondément et décontracte les tissus noués et contractés.

Enfin, le massage de percussions: grâce à des coups successifs sur les zones musculaires susceptibles de devenir douloureuses, ce massage permet de stimuler le muscle, de soulager les déchirements musculaires.

Quand faut-il faire le massage ?

Avant l’effort : Il faut favoriser le massage léger à faible pression et rapide de 15 à 45 minutes selon les cas. C’est un massage qui doit être stimulant pour la compétition. C’est en quelque sorte une préparation et un échauffement qui s’attarde sur les muscles qui seront les plus sollicités durant l’effort. Il permet d’éviter les blessures et de diminuer le tract.

Pendant l’activité : Ce massage permet d’éviter les crampes et contractions involontaires du muscle.

Après l’entrainement : Il est conseillé d’attendre au moins 20 minutes après l’effort et une douche tiède dans le but de détendre le muscle. Privilégiez les huiles à l’arnica qui soulagent les douleurs et fatiguent musculaires, et plus généralement toutes les huiles fabriquées à partir d’extraits de plantes (tournesol, eucalyptus lavande) aux vertus apaisantes. Privilégiez le massage profond, lent et percuté car il s’agit ici de récupération. En effet, pendant l’activité, des micro-lésions sont causées, Il faut donc drainer et activer le système sanguin intra-musculaire afin de chasser les toxines et qu’un sang neuf circule dans les fibres.

Le massage, pour être efficace devra durer 20 minutes minimum.

Pensez aussi à respecter le sens de la circulation sanguine.

⚠ N’oubliez pas les étirements !

Le mieux est de les pratiquer pendant le massage en alternant 2 fois 10 minutes les périodes massage/étirement.

Il est aussi important de sautiller 10 secondes sur place en laissant tomber le corps vers le bas et de dérouler doucement votre corps vertèbre par vertèbre.

Enfin, n’oubliez pas d’étirer simultanément votre poitrine et  votre dos ainsi que vos quadriceps et vos ischios jambiers

Quelles zones stimuler en fonction de votre sport ?

RUNNING 

Principaux risques : tendinopathies des muscles du genou, lésions méniscales, fractures de fatigue, crampes, contractures cuisses et mollets.

Il faudra donc stimuler presque tout votre corps : épaule et dos, cuisses avants et arrières, genoux, mollets et cheville ! Privilégiez le sens suivant: des doigts de pied jusqu’à la cheville.

TENNIS

Principaux risques: Claquages musculaires, problèmes articulaires, tennis elbow, leg elbow, entorses, rupture du tendon d’Achille, lésions tendineuses diverses.

Pour le tennis, les massages se concentreront sur les avant bras (pour éviter les tendinites), l’intérieur et l’extérieur des cuisses ainsi que les mollets. Miser en priorité sur les bras de la main pour remonter jusqu’au coude puis du coude jusqu’à l’épaule !

BASKET/ HANDBALL

Principaux risques: Douleurs épaules, lésion du coude, entorses des chevilles et des doigts, problème au niveau des ligaments croisés antérieur.

Pensez donc à masser en priorité la nuque, les abdos, le dos, l’avant et le derrière des jambes

FOOTBALL 

Principaux risques: Entorses des chevilles et du genou, rupture des ligaments croisés antérieurs.

Les massages devront donc s’attarder sur les abdos, l’avant et l’arrière des cuisses et mollets, tibia/péroné. Favorisez la récupérer rapide des jambes en commençant par les chevilles pour remonter jusqu’au genou.

ESCALADE NATATION 

Principaux risques: micro traumatismes au niveau des épaules, douleurs à la jonction dorso-lombaire, tendinites épaule/coude/poignet.

Il faudra donc masser les épaules, la cage thoracique, le dos, le haut des bras, l’intérieur des cuisses et genoux.

 

Une précision cependant : dans le cas d’une pratique intense, « un massage sportif doit être délivré par un masseur kinésithérapeute habilité », insiste, à l’INSEP Marielle Volondat. « De plus, ajoute-t-elle, il y a des contre-indications à connaître, comme lorsqu’on a une élongation par exemple, ou chez l’enfant, car le massage peut retarder la croissance osseuse ».

 

Bref, que vous soyez un athlète de haut niveau, ou un simple amateur de jogging, que ce soit un mal de dos à la suite d’une mauvaise position en dormant ou en soulevant un objet trop lourd: faites-vous masser !

Ensuite, vous n’aurez qu’à vous relaxer tandis que votre corps et vos muscles profiteront des effets bénéfiques de cette technique du massage sportif pour retrouver la forme, alors PRO-FI-TEZ-EN !!

Leave a Response

%d blogueurs aiment cette page :