L’hiver est bien installé au vu des températures négatives et des chutes de neige qui investissent la France. Parfois, même en appliquant les conseils de notre maman de bien nous couvrir de la tête aux pieds (surtout les extrémités, là où la déperdition de chaleur est la plus importante), il se peut que nous chopions un vilain virus qui passait par là…

Voyons comment remédier au froid et ses petits maux à l’aide de moyens naturels telles les infusions et les huiles essentielles mais également comment utiliser ces dernières dans notre activité sportive.

Quelques petites gouttes d’huiles essentielles…

Les huiles essentielles sont issues de plantes aromatiques par un procédé de distillation à la vapeur d’eau. Chaque huile essentielle a des vertus multiples et peut être utilisée de différentes manières : olfactive, en application locale ou à ingérer. Mais attention, leur pouvoir, de par leur concentration, est réel et le dosage recommandé est à respecter : on les utilise par goutte et non par louche !

Les huiles essentielles phares de l’hiver, s’il fallait n’en sélectionner que 3 à avoir chez soi, seraient le Tea Tree, l’Eucalyptus radié et le Ravintsara. Elles soignent tous les symptômes du rhume, du nez bouché à la gorge prise. En inhalation, dans un bain chaud ou dans une cuillerée de miel, 3 gouttes 3 à 5 fois dans la journée apaisent ces maux en quelques jours. D’autant que le miel a également une action antiseptique et renforce notre système immunitaire.

Il est également possible de les appliquer sur le thorax, en frictionnant la poitrine afin de libérer les bronches, en veillant toutefois à les mélanger dans une huile végétale (amande douce, macadamia ou même de l’huile d’olive si vous n’avez rien d’autre sous la main) car elles peuvent être irritantes pour la peau.

Une petite tasse d’infusion…

Les infusions de grand-mère ne sont plus has-been et reviennent au goût du jour afin de remédier à certains problèmes : jambes lourdes, amincissement, anti-cellulite… Mais certaines recettes peuvent aussi pallier à un début de rhume !

Les infusions de thym, dont les propriétés antiseptiques, antibiotiques et antivirales, sont donc à utiliser, auxquelles on peut ajouter du miel, voire du miel de thym pour le côté gourmand mais pas que !

En Médecine Traditionnelle Chinoise, le gingembre est, quant à lui, privilégié ! Soit coupé en lamelle dans vos plats soit en infusion pour prévenir du rhume ! Un peu moins ragoûtant, une petite soupe claire avec des échalotes, un peu de sel et de poivre, mijotée à feu doux pendant 20 minutes agirait efficacement, au cas où si le virus s’est déjà emparé de vous.

Enfin, l’echinacea reste une alternative pour apaiser et surtout stimuler le système immunitaire.

Quelques petites astuces pour le sport…

Même lorsque nous sommes malades, la pratique d’une activité sportive modérée à faible intensité serait conseillée afin de favoriser l’élimination des toxines par la transpiration, d’autant que la hausse de la température active le système immunitaire. Attention toutefois, cela s’avère utile si vous n’avez pas de fièvre et que vous avez, bien sûr, assez d’énergie pour le faire !

Par ailleurs, au quotidien, l’huile végétale d’arnica est utilisée dans le monde du sport mais celle-ci ne s’emploie pas de la même manière avant et après une activité.

Avant l’effort, une application énergique, superficielle et brève permettra de chauffer le muscle et la pellicule qu’elle laissera sur la peau sera une petite barrière contre le froid tandis que la diffusion de ses effets sera progressive tout au long de l’activité.

Après l’effort, il est intéressant d’enrichir l’huile végétale d’arnica des huiles essentielles de gaulthérie couchée, genévrier commun et millepertuis pour soulager les muscles endoloris et atténuer les courbatures.

Alors, êtes-vous prêt à affronter le froid ?

 

Sarah de Naturo Sport

Leave a Response

%d blogueurs aiment cette page :