Chaque été sort un nouveau régime. De quoi nous perdre complètement…. Stop au sucre, stop au gras, stop aux protéines… Nous allons vous aider à y voir plus clair.

Le régime Paléo :

Inventé en 1958 par le Docteur S. Boyd Eaton, ce régime, autrement appelé «le régime ancestral » permet de prévenir l’obésité et le diabète. En effet, notre alimentation actuelle ne serait pas appropriée à notre organisme et nos activités.

Ce régime paléolithique permettrait de perdre du poids et de prévenir en nombre les maladies chroniques.

Il s’agit là de déterminer les pratiques de nos ancêtres chasseurs-cueilleurs pour définir au mieux notre alimentation.

Le principe : Revenir à notre alimentation première. Parce que vous pensez que nos ancêtres avaient l’habitude de manger des produits sucrés ou transformés ? Le petit Coca au goûter pour se requinquer ?

Cette diète se fonde sur quelques grands principes de base :
Les poissons et fruits de mer sont vivement encouragés ; les protéines doivent être ingérées de préférence au cours d’un seul des trois repas quotidiens. Ne vous privez pas non plus des végétaux non transformés. Consommez en majorité les produits de façon crue.

Il faudra cependant supprimer les céréales, les légumineuses (sauf s’ils sont cuits à la vapeur douce, les produits laitiers, pas d’aliments transformés. Inutile de préciser qu’il ne faudra pas boire de boissons gazeuses ou autre soda…

Ce régime est un mode de vie à adopter définitivement pour prévenir, ou guérir, un certain nombre de maladies chroniques. La perte de poids, avérée, ne serait en quelque sorte que le premier effet, visible, des bienfaits de cette diète.
En effet, les maladies de syndome X ( hypertension, diabète, cholestérol…), mais aussi contre l’ostéoporose, l’asthme, certains troubles digestifs : constipation, hémorrhoïdes, ulcères, calculs, etc, des maladies inflammatoires pourraient guérir plus facilement grâce à ce régime

Les points forts : satiété garantie, sensation de bien être, bénéfices sur le poids, baisses des risques cardiovasculaires.

Les points faibles : ce régime peut être monotone et une forte contrainte sociale. De plus, l’apport en vitamine D faible.

La diète cétogène

À l’origine utilisé chez les enfants atteints d’épilepsie afin de réduire les crises, le régime cétogène a été développé dans les années 1920.

Le régime a toutefois gagné en popularité dans les dernières années comme méthode rapide pour perdre du poids mais aussi dans l’amélioration des symptômes du diabète de type 2 et des maladies cardiovasculaires.

Ce régime repose  sur une alimentation très riche en graisses ou lipide. Pour vous rendre compte, Notre alimentation moyenne comprend aujourd’hui à peu près 50 % de glucides, 35 % de lipides et 15 % de protéines (voir nos articles sur les glucides, les lipides et les protéines). Avec le régime cétogène, votre alimentation sera composée de manière différente : composé d’environ 5% de glucides, 15% de protéines et 80% de lipides ! Attention cependant à ne pas à ne pas consommer les lipides d’origine animale (beurre, crème fraîche, saindoux…) et aux margarines hydrogénées,  très mauvais pour la santé si pris en excès.

Il faut savoir que les glucides sont principalement présents dans les pâtes, le pain, les céréales ou le sucre de table. Lorsque le corps est privé de cette source d’énergie, il va s’adapter et faire fonctionner notre organisme avec les bonnes réserves graisses déjà présentes.

Selon les différentes études, le régime cétogène pour la perte de poids se caractérise par la consommation de maximum 50 g de glucides par jour ce qui représente autour de 5% des calories consommées dans la journée. Un régime alimentaire normal fournit habituellement entre 45 et 65% de nos calories sous forme de glucides.

Le corps va traduire cette baisse de sucre par un jeûne. La différence réelle est que dans la diète cétogène l’apport en graisses est augmenté, pour favoriser la cétose et ne pas engendrer de fonte musculaire. Le corps puise son énergie dans les glucides, puis dans les lipides et enfin dans les protéines.

Les points forts : La perte de poids est rapide et il n’y a pas de problème de faim.

Les points faibles : Très contraignants : Les glucides, lipides, protéines de l’alimentation doivent être bien contrôlés.
Ce régime doit être suivit par médecin avec un contrôle régulier de la glycémie.
Peut-être monotone, Trouble du transit, Risques de carences, Nausées, vomissement, Mauvaise haleine, Risque hypoglycémie
Oui, on le reconnait … Ces points faibles commencent à faire peur ! Vous l’aurez compris, il faut donc prendre ce régime alimentaire au sérieux !

Exemple :
Petit-déjeuner :
Omelette avec 2 œufs et ½ tasse d’épinards et de champignons
100 g de compote de rhubarbe
Midi :
Rosbif (150 g), Salade verte (100g) et chou rouge râpé (50g), 5 olives noires, Vinaigrette (2 à 3 c. à soupe)
Collation :
Concombre (50g) et gouda (40g)
Soir :
Saumon (200 g), Asperges (100g), Salade verte (50g), Vinaigrette (1 à 2 c. à soupe), 1/2 avocat, Fromage cheddar régulier (40g)

Le régime 5:2

La 5:2 diète autrement appelé «  Fast diet » est un régime devenu très tendance ces dernières années. Alors aux oubliettes le régime Dukan et on mincit durablement et facilement tout en continuant à manger nos cuillères de nutella. Ca fait rêver ? On vous explique !

Avec ce régime vous pourrez manger ce que vous souhaitez (mais raisonnablement, on est d’accord, aller au macdo 5j/7 ne vous fera pas perdre de poids !) durant 5 jours de la semaine et suivre une diète pendant 2 jours. Ces jours de jeûnes vont permettre de faire dégonfler votre corps et de rebooster votre organisme.
Cette méthode a eu un énorme succès aux USA grâce aux stars qui déclaraient avoir perdu de nombreux kilos en la suivant.

Durant le jeûne, les femmes doivent ingérer 500 calories maximum par jour et les hommes 600 calories maximum.
Pendant les cinq autres jours, on mange normalement (2000 cal pour une femme et 2400 pour un homme).

Lorsque l’objectif médian est atteint, il est possible de passer à six jours d’alimentation normale pour un jour de diète. Par ailleurs, pour accélérer la perte de poids et préserver la masse musculaire, il est conseillé de suivre un programme d’activité physique.

Alors les sportifs, on n’hésite pas à suivre ce régime ! Selon une étude menée par les créateurs du régime, en moyenne, les patients perdent 7,7 kilos sur six mois.

Lors des jours de jeûnes, il ne faudra pas oublier de boire beaucoup d’eau afin de compenser le manque de nourriture et donc de ne pas craquer !!

Petits tips : Quand vous aurez faim, buvez un grand verre d’eau et attendez 20 minutes pour être sure que votre envie passe ! Anticipez votre journée off en préparant la veille un « super 500 », un plat complet de 500 calories (riche en protéines, légumes et légumineuses) que vous diviserez en deux portions égales, sans avoir à penser toute la journée ce qu’on va cuisiner.
Au début du régime, commencez pas ne pas pratiquer vos deux jours de diètes de façon consécutive.

Les points forts : Facile à adopter car on ne supprimer aucun aliment donc sans frustration et parfait pour perdre du ventre et sa culotte de cheval

Les points faibles : Une partie du poids perdu sera repris lorsque vous reviendrez à une alimentation normale et c’est seulement donc au bout de quelques semaines que le résultat est perceptible.
Les jours de diète peuvent entraîner une faiblesse ou des maux de tête
Le programme 5:2 ne convient pas à tout le monde comme aux femmes enceintes ou allaitantes ou encore aux personnes dépressives ou souffrant d’un trouble du comportement alimentaire ou d’une maladie rénale.

Exemple de journée de jeûne :

Au petit déjeuner, vous pouvez vous accorder un café au lait, 2 œufs brouillés, un demi-pamplemousse.
Pour le déjeuner, vous mangerez une salade composée au saumon fumé et à l’avocat assaisonnée d’un jus de citron fraîchement pressé, puis un yaourt nature.
Dans l’après-midi, vous vous constituerez un goûter avec un thé vert, une pomme et une poignée de pistaches.
Au dîner, vous vous ferez griller 130 g de filet de porc accompagné de chou-fleur et de brocoli cuits à la vapeur. Vous pouvez clore le repas avec une tisane.

Le Chronorégime

Crée en 1986 par le Docteur Delabos, le Chronorégime celui-ci fait partie des « hype », ce dernier s’adapte en fonction du temps. Toutes les stars s’y mettent.
Le concept est simple : Mangez ce que vous voulez, mais pas à n’importe quel moment. Il faut adapter son alimentation en fonction du moment de la journée et donc optimiser les apports des aliments en diminuant au minimum le stockage des calories.
Ce régime a pour but d’affiner les cuisses, dire bye bye à la cellulite et perdre du ventre.

Les points forts:  On ne se sent pas frustrer car on peut continuer à manger des aliments dits « gras ». De plus, ce régime n’entraine aucune carence. Alors finit la sensation de pouvoir tuer pour un carré de chocolat !!
Le chronorégime vous garantit une perte de poids durable que vous arriverez à stabiliser facilement.
Pas trop contraignant pour garder votre vie sociable, vous ne sauterez pas de restau entres amis !
Enfin, ce régime vous garantira un meilleur sommeil dû à une meilleure digestion.

Les points faibles : Le chonorégime est contraignant car il faut revoir complètement ses habitudes alimentaires.
La perte de poids est lente et aucun écart n’est permis. Vous l’aurez compris, il vous faudra donc une réelle motivation.
De plus, divers effets secondaires existent : Les sautes d’humeurs dues au fait que les apports caloriques sont diminués.
Le fait de manger très gras le matin peut entrainer des problèmes de cholestérol et cardio-vasculaires.
Les personnes qui arrêtent le régime sont souvent confrontées à un effet yoyo.

Une journée type :
Matin : C’est le meilleur moment pour bruler les calories. Vous pouvez donc vous faire plaisir et manger gras. Ne vous inquiétez pas, les lipides seront dépensés au cours de la journée. Misez sur les aliments gras (beurre, fromage, charcuterie, œufs, pain frais).
Midi : Faites l’impasse sur l’entrée et le dessert ! Un seul plat suffit composé de viande et de féculents.
Goûter : Une petite collation composée de fruits sec, de chocolat ou de fruits frais. Ne supprimez surtout pas cette étape qui permet de moins manger au moment du diner.
Soir : Repas léger (soupe, viande blanche, poisson ou fruits de mer, légumes…) voire pas de repas si vous n’avez pas faim.

Dans quel cas faire ce régime :
Si vous êtes patient, et que vous ne souhaitez pas perdre beaucoup de poids, alors vous pourrez vous lancer dans ce régime.
Le Chronorégime est aussi adapté aux personnes souhaitant avoir une meilleure hygiène de vie, et vous sentir mieux dans votre corps.

La micronutrition :

Né en 1986 par le médecin et nutritionniste français Alain Delabos et le professeur Jean-Pierre, la micronutrition c’est comprendre comment fonctionne notre organisme et par conséquent ce dont nous avons besoin.
Il « suffit de » manger de tous les aliments mais au moment de la journée où ils sont le plus utiles.

L’objectif : Satisfaire au quotidien notre organisme en termes d’énergie, mais aussi de graisses.
Ainsi, consommer des fruits au petit-déjeuner par exemple serait contre nature, de même que manger des pâtes au dîner, l’organisme n’ayant pas besoin de ces nutriments à ces moments-là. Et que fait-il quand il n’en a pas besoin? Il n’assimile pas : il stocke.

Exemple d’une journée de micronutrition :
Petit-déjeuner : Chaque matin, l’organisme est le lieu de 3 sécrétions enzymatiques : l’insuline, destinée à accueillir dès le réveil l’apport glucidique nécessaire au travail des organes. Vous pourrez donc manger gras, mais pas n’importe quelles graisses.
Exemple de petit déjeuner : 50 g de camembert ou de livarot + 40 g de comté, 70 g de pain aux céréales, un peu de beurre, Boisson chaude non sucrée.

Déjeuner : A midi sont sécrétées des protéases et des amylases, destinées à mettre en place les protéines cellulaires et à stocker les réserves protéiniques. Vous devrez donc manger consistant, car ces substances aident à traiter l’apport de protéines.
Exemple de déjeuner : Tournedos de canar, des pommes de terre à l’eau ou des fonds d’artichaut

Goûter : On ose le sucré. En effet, en milieu d’après-midi le pic d’insuline augmente. Il faut donc consommer des sucres afin de compenser le coup de mou.
Exemple de gouter : Un smoothie vert peu sucré, 4 carrés de chocolat noir (minimum 80%), 1 dinzaine de noisettes et amandes. Ou encore un carré de chocolat, une poignée d’amande et de noisette.

Dîner : Un dîner léger. En effet il faut savoir que le soir, il n’y a presque plus de sécrétions digestives, ce qui ralentit l’assimilation des aliments et donc pousse au stock.
Exemple de dîner : Dos de cabillaud grillé, et poêlée de fenouil et de céleri.

Leave a Response

%d blogueurs aiment cette page :